Prise de sang grossesse : un test d’une fiabilité éprouvée

prise de sang grossesse enceinteVous souhaitez faire une prise de sang grossesse ? Des signes vous indiquent que vous êtes enceinte et vous font intérieurement tressaillir de joie. Il peut s’agir de vos règles qui ne surviennent pas à la date prévue, ainsi qu’un ensemble de petits éléments apparemment anodins : vous êtes de plus en plus fatiguée ; vous avez des nausées matinales, ou au cours de la journée ; vous êtes devenue un peu plus irritable…

Nombre de femmes optent alors pour un test sanguin qui peut confirmer la présence d’un fœtus dans leur corps. Pourquoi cette prise de sang grossesse est-elle prisée ? Qu’a-t-il de particulier et comment la réaliser ? Ce dossier fait la lumière sur ces différentes interrogations.

La prise de sang enceinte : un test très fiable

Une femme enceinte a généralement le choix entre 4 types de tests de grossesse. Elle peut choisir :

Les tests urinaires naturels et pharmaceutiques sont respectivement plus ou moins fiables et très fiables. Dans certains cas, ils frôlent un degré de certitude proche de 98%. On ne peut donc pas les décourager.

Seulement, le degré d’incertitude, quoique faible, n’exclut pas des erreurs. Il arrive qu’une femme qui a pourtant constaté que le test pharmaceutique était positif constate par la suite qu’elle ne l’était pas.

Il est donc sage de se tourner vers un test fiable à 100%. Et seul le test sanguin se révèle aussi précis.

Pourquoi le test sanguin est-il si précis ?

Cette fiabilité tient à la nature même du test. Il permet de déceler le taux d’hormone gonatrophique chorionique dans le sang. On l’appelle encore hormone de grossesse, ou bêta-HCG.

Lorsqu’une femme est enceinte, l’embryon se fixe dans la paroi utérine dès le 9ème jour de la conception.

Le corps commence donc à produire cette hormone qui aidera à fixer le placenta, et ce jusqu’au 9ème mois de grossesse.

Le taux de HCG est particulièrement élevé entre le 2ème et le 4ème mois de grossesse (7ème et 12ème semaine en particulier). Qui plus est, cette hormone sécrétée par le corps est très présente dans l’urine, mais surtout dans le sang.

Par conséquent, chaque test sanguin réalisé dans les normes au moins 10 jours après le dernier rapport sexuel est susceptible de révéler la présence de HCG dans le corps. La marge d’erreur est quasi-nulle.

Pour plusieurs raisons, un test urinaire peut s’avérer être un faux positif. Par exemple, l’hormone HCG est plus difficile à détecter lorsque les urines ne sont pas vraiment concentrées. De ce fait, seules les urines du matin peuvent vraiment aider à réaliser un test urinaire. Cette contrainte n’existe pas lorsque vous procédez à une prise de sang grossesse.

Vous pouvez donc être quasi-certaine du résultat de votre test prise de sang enceinte. Mais ce test est-il adapté à toutes les femmes ?

 A qui est destiné un test prise de sang grossesse ?

Le test sanguin pour femme enceinte est proposé à toutes celles qui souhaiteraient le réaliser. Il n’est pas dangereux et ne provoque aucun effet secondaire tant que vous êtes en bonne santé et qu’il est réalisé par un professionnel.

Le test consiste en réalité en un prélèvement de sang effectué dans un centre de santé. On vous place un garrot autour du bras, et le sang est recueilli  dans le creux de votre coude. Ce test est indolore (quasi), et ne dure qu’une fraction de seconde.

Enfin, contrairement au test urinaire qui n’est vraiment fiable que quand on le réalise en matinée, la prise de sang grossesse peut être réalisée à n’importe quelle heure du jour. Même les femmes qui travaillent et sont très occupées peuvent en faire un à la fin de la journée, tant que le laboratoire reste ouvert.

Avec ou sans ordonnance ?

Cependant, il faut noter que le sang peut être prélevé avec ou sans ordonnance. En temps normal, chaque femme qui le souhaite peut effectuer son test sanguin sous recommandation de son praticien. Celui-ci délivre donc une ordonnance.

La patiente qui possède ce type de document peut se faire rembourser sa prise de sang enceinte par la Sécurité sociale. Le remboursement s’élève à près de 20 euros. Lorsque vous comptez vous faire rembourser, rendez-vous dans un centre agréé avec votre ordonnance médicale et vos pièces d’identité.

Mais pour le remboursement auprès de la Sécu, prévoyez une copie de votre ordonnance, ainsi que votre carte de sécurité sociale. Ceux qui se font rembourser via une mutuelle complémentaire devront aussi se munir de cette pièce quand ils demandent un remboursement  de leur test de prise de sang grossesse.

Mais il est possible que vous n’ayez pas la possibilité de vous faire délivrer une ordonnance pour une prise de sang enceinte. Ou alors, vous n’en avez pas envie. Dans ce cas, un laboratoire ou un centre de planning familial pourrait réaliser cette prise de sang grossesse même sans ordonnance.

C’est peut-être ce que vous déciderez de faire si vous êtes mineure, et craignez de faire savoir à vos parents que vous êtes enceinte.

Avant de leur annoncer cette nouvelle (qui sans doute les réjouira pas contrairement à ce que vous pensez), vous voudriez être certaine de votre état. Il est donc possible de faire un test sanguin sans ordonnance, d’obtenir les résultats et de décider enfin de la marche à suivre.

Parfois aussi, des résidents étrangers en France qui ne sont pas couverts par la Sécurité sociale doivent effectuer ce type de prise de sang enceinte à leurs propres frais. Elles ne peuvent pas se faire rembourser, et n’ont donc pas besoin d’ordonnance d’un médecin.

Cette possibilité est un réel avantage qui étend de fait le test de prise de sang grossesse à toutes les femmes. En quelques minutes, et avec ou sans ordonnance, elles peuvent être définitivement fixées sur leur état.

Les prérequis pour un test sanguin réussi

Pour réaliser votre test de prise de sang grossesse, vous n’êtes pas obligée de vous soumettre à une contrainte particulière. Il importe néanmoins que vous soyez relativement en bonne santé. De plus, nourrissez-vous correctement, quelle que soit l’heure à laquelle vous comptez effectuer le test.

En effet, si vous êtes effectivement enceinte, le fait de vous priver de repas ou d’en sauter pourrait affecter le développement du fœtus.

Restez détendue et calme pendant le test sanguin. Si vous gigotez sans cesse parce que vous craignez les piqûres, vous compliquerez la tâche au praticien, et il pourrait rater la prise de sang. Comme on l’a précisé plus haut, le test est presque indolore et ne dure que quelques fractions de secondes tout au plus.

Après le test, vous pouvez rentrer chez vous.

Comment réaliser un test sanguin dans les normes ?

C’est toujours un professionnel agréé qui réalise la prise de sang grossesse. Evitez les prétendus spécialistes qui disent réaliser des prises de sang dans des environnements insalubres, ou qui ne sont mêmes pas reconnus par le ministère de santé. Il y va de votre vie, car le risque d’infections est élevé lorsque les prises de sang ne sont pas réalisées correctement.

Par exemple, si vous êtes mineure et craignez de passer par un hôpital avec votre parent, n’en concluez pas qu’un ami infirmier qui réalise le test chez lui vous fera du bien. S’il utilise par une seringue qui a préalablement servi, il pourrait vous transmettre une maladie virale, voire même le VIH. Par conséquent, sollicitez systématiquement un spécialiste de la santé publique dans un hôpital, un laboratoire ou un centre de santé et de planning familial pour un test prise de sang enceinte.

Le praticien vous fera asseoir, et recueillera le sang au creux du coude. Ensuite, vous conviendrez sans doute d’un autre rendez-vous ou d’une option pour rentrer en possession de vos résultats.

Comment interpréter les résultats d’un test sanguin ?

Ici, la démarche différera selon que vous êtes vous-même capable d’interpréter ou non ces résultats. Dans le cas le plus récurrent, vous demandez à recevoir vos résultats par courrier, et vous rentrez chez le praticien qui a délivré une ordonnance. Celui-ci est sans doute plus habileté à détailler et interpréter le document qui vous est remis par le centre de santé qui a effectué la prise de sang grossesse.

Une autre option consiste à obtenir vos résultats par mail. Vous pouvez aussi télécharger  ces derniers sur le portail internet en vous servant d’un code ou d’un mot de passe personnalisé fourni par l’établissement. Cette option n’est réaliste que dans la mesure où vous savez interpréter les résultats qui vous sont fournis.

Enfin, vous pouvez aussi convenir d’un rendez-vous pour parler de votre test sanguin avec un spécialiste dudit centre. Celui-ci vous indiquera alors si vous êtes enceinte ou pas, et prodiguera sans doute quelques conseils supplémentaires pour mener à bien la grossesse jusqu’à son terme.

Que révèle le résultat de la prise de sang grossesse ?

Les résultats d’une prise de sang enceinte révèlent le taux d’hormone HCG dans le flux sanguin. Ce taux est exprimé en unités internationales (UI) par millilitre (ml). Le résultat est donc relativement simple : si le taux de concentration est élevé, vous êtes enceinte. S’il est bas, vous ne l’êtes pas.

En deçà d’un taux de concentration de 5 UI/ml, le praticien vous indiquera que vous n’êtes pas enceinte. Comme précisé plus haut, le corps produit de plus en plus de HCG entre la 7ème et la 12ème semaine de grossesse. Si votre taux de HCG est trop bas pendant cette période, c’est la preuve qu’il n’y a pas eu de fécondation, même si vous accusez un retard des règles.

En revanche, il ne fait pas de doute que vous êtes enceinte si la concentration d’hormone bêta-HCG est supérieure à 5 UI/ml. C’est le signe que votre corps en a produit suffisamment au cours des semaines passées. Vous pouvez donc vous préparer à accueillir votre bébé.

Un test sanguin réalisé après 10 jours : cas particulier

Pour augmenter les chances d’obtenir un résultat positif, il est sage de se préparer à faire le test au bout de 7 à 8 semaines. Dans ce cas, la prise de sang grossesse sera fiable à 100%. Mais pour un certain nombre de raisons, vous voudriez sans doute demander une prise de sang enceinte après seulement quelques jours.

Par exemple, si vous avez eu un rapport sexuel non-protégé précédemment, vous savez que le risque de tomber enceinte est élevée et cela vous angoisse. Une prise de sang grossesse est-elle envisageable en pareil cas ?

Oui, mais il ne sera pas fiable à 100%. Pour quelle raison ? Parce que la nidation de l’embryon dans la paroi utérine s’effectue 8 à 9 jours environ après la fécondation. Ce n’est qu’à ce moment que le corps produit suffisamment d’hormone bêta-HCG pour confirmer une grossesse.

Par conséquent, si vous réalisez une prise de sang enceinte moins de 10 jours après la date de votre dernier rapport sexuel, le test sera probablement négatif alors que vous êtes enceinte. Le taux de HCG n’aura pas du tout augmenté, bien qu’il y ait fécondation.

La solution pour éviter de se tromper consiste donc à réaliser une prise de sang grossesse 10 à 12 jours après la date du dernier rapport sexuel. Si vous comptez quand même le réaliser avant les 10 jours, prévoyez un autre test une à deux semaines plus tard. Si le second test confirme le premier, vous pouvez être rassurée quant au résultat.

Et si le praticien se trompe ?

Comme nous le précisions plus haut, la marge d’erreur est quasi-nulle quand vous optez pour une prise de sang enceinte. Elle l’est d’autant plus lorsque vous faites votre test sanguin entre la 7ème et la 12ème semaine présumée de la grossesse.

Si donc le résultat est un faux positif, il  y a une seule explication possible : vous avez sans doute pris des médicaments contenant de l’hormone HCG quelques semaines avant de réaliser votre prise de sang grossesse.

La prise de sang est donc très fiable. Elle permet de dater au jour près le moment de la fécondation, et de détecter d’éventuelles anomalies qui pourraient perturber votre grossesse. Et si vous attendez des jumeaux, une prise de sang enceinte le révélera aussi. Alors, êtes-vous prête pour votre prise de sang grossesse ?

Articles similaires :