L’alimentation pendant la grossesse : Aliments interdit, Toxoplasmose…

alimentation grossesse femme enceinteAvoir une bonne alimentation lors de la grossesse est primordiale pour le bon développement du bébé et pour la bonne santé de la mère. Cependant, avec les différentes recommandations formulées par les instances de santé, il est parfois difficile pour les jeunes femmes enceintes de s’y retrouver. Que peut-on consommer pendant la grossesse ? Quels aliments sont proscrits ? Comment avoir une bonne alimentation ?

Avoir une bonne alimentation grossesse lorsque l’on est enceinte

Dès que vous avez connaissance de la bonne nouvelle, renouer avec une alimentation saine et variée. Elle vous apportera de l’énergie, des nutriments et des vitamines nécessaire pour votre santé et le bon développement du fœtus.

Il est préconisé de manger 3 repas par jour (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) et une ou deux collations (à 10 heures et/ou 16 heures). Si votre début de grossesse est rythmé par les nausées et que vous avez des difficultés à manger, il est alors judicieux de faire plusieurs petits repas dans la journée.

Même si vous n’avez pas d’appétit, il est important de vous nourrir pour votre santé et celle de votre bébé. Manger ce que votre estomac tolère, en étant vigilante à ce qui est autorisé ou non.

En effet, la toxoplasmose et la listériose sont 2 infections qui peuvent affecter votre bébé et aux conséquences graves sur son développement. Pour limiter ce risque, la femme enceinte doit être vigilante à ce qu’elle mange.

Les boissons

Sans grande surprise, l’alcool est interdit pendant la grossesse.

Il faut être également vigilant à la consommation de boissons et d’aliments à base de soja. Ils contiennent des phyto-œstrogènes. Ce sont des molécules avec des structures variées provenant du monde végétal. Ils ont une forte ressemblance avec l’œstradiol qui est l’hormone sexuelle féminine.

Des expériences chez les animaux ont montré des effets néfastes chez les petits. À l’heure actuelle, aucune conséquence de la consommation d’aliments à base de soja pendant la grossesse, a été observée chez les bébés. Cependant, les instances de la santé recommandent d’être prudent et de limiter la consommation à un produit à base de soja par jour.

Limitez le nombre de boisson à base de caféine et de théine, une tasse par jour maximum. Ces boissons traversent la barrière du placenta et entraînent un rythme cardiaque plus rapide et une forte agitation chez le bébé.

Diminuez la consommation de boissons sucrées car ils augmentent le taux de glycémie et sont pauvres en nutriments.

Consommez minimum 1,5 litre d’eau par jour. La consommation doit être adaptée en fonction de la température de l’air et de l’activité de la femme enceinte.

aliments interdits grossesse

Les fruits et légumes

La future jeune mère doit consommer 5 fruits et légumes par jour. Vous pouvez les consommer sous toutes les formes : crus, cuits, frais, en jus, en conserve, surgelés… Si vous consommez des fruits et

des légumes frais, veillez à bien les laver pour limiter le risque d’infection par la toxoplasmose. Pour cela vous pouvez laver vos légumes dans un saladier rempli d’eau vinaigrée (une tasse de vinaigre blanc ou de cidre pour 1L d’eau tiède).

Rincez vos fruits et légumes sous un filet d’eau et essuyez-les. Si vous ne supportez pas l’odeur du vinaigre, vous pouvez le remplacer le vinaigre par du bicarbonate de soude.

Les aliments céréaliers

Vous pouvez consommer sans aucun problème les produits céréaliers à chaque repas et selon votre appétit. Source de glucides complexes, ils sont nécessaires au bon développement du bébé et pour vous donner de l’énergie.

Privilégiez ceux à base de céréales complètes pour son apport en fibres. Les fibres sont importantes pour pallier les modifications physiologiques des intestins. Cette modification entraîne souvent de la constipation chez la femme enceinte, surtout en fin de grossesse.

Les produits laitiers

Ils sont nécessaires pour leur apport en calcium. Le calcium va permettre l’élaboration du squelette du fœtus et assurer les provisions en vue de l’allaitement.

Consommez des produits laitiers 3 fois par jour en variant. Privilégiez les laitages nature, pasteurisés, ni trop gras, ni trop salés, ni trop sucrés.

Attention au fromage. Certains sont proscrits pendant la grossesse à cause des risques de listériose tels que les fromages au lait cru, à croûtes fleuries et persillées. Toutefois, vous pouvez consommer ses fromages s’ils sont bien cuits ou fondus. Privilégier les fromages au lait pasteurisé et ôter leur la croûtes.

Les viandes, poissons, œufs ( VPO )

Principaux apports en protéines, les VPO vont permettre le développement du fœtus, mais aussi de son environnement (placenta, volume sanguin, utérus)

Vous pouvez consommer les produits de ce groupe 1 à 2 fois par jour.

Les viandes

Si vous n’êtes pas immunisés contre la toxoplasmose, vous devez bien la cuire pour éviter tout risque de contracter le parasite. Vous pouvez varier les espèces et les morceaux.

Cependant, la consommation de charcuterie est interdite pendant la grossesse.

Les œufs

Vous pouvez consommer des œufs bien cuits (en œuf dur). Les œufs crus, à la coque ou au plat sont interdits car ils représentent un risque important de listériose. Concernant les desserts à base d’œuf cru tel que mousse au chocolat ou tiramisu, privilégier les sans œuf. Vous trouverez de nombreuses recettes alternatives sur internet.

Les poissons et fruits de mer.

Vous pouvez consommer du poisson 1 à 2 fois par semaine. Riche en oméga 3, il permet le bon

développement du cerveau du bébé. Sa consommation crue est interdite pendant la grossesse. Il doit être bien cuit pour éviter les intoxications et autres bactéries.

Concernant les fruits de mer, leur consommation doit être occasionnelle. Ils représentent un risque de listériose et de salmonellose et ils sont potentiellement contaminé par les polluants, tel que le mercure ou les dioxines. En plus d’être bien cuit, vous devez éviter de manger ceux dont la coquille est cassée ou fermée car la cuisson n’a pas atteint le crustacé qui est totalement enfermé dans sa coquille.

Les matières grasses

Pour l’assaisonnement ou la cuisson de vos aliments, privilégiez les matières grasses d’origine végétale et riche en acides gras polyinsaturées, tel que l’huile de noix ou l’huile colza. Ils sont une source de vitamines, d’acides gras essentiels et d’énergie.

Vous pouvez consommer du beurre en petite quantité.

Attention aux aliments sucrés. Consommez-les avec modération. Même s’ils procurent un plaisir gustatif, ils n’ont pas d’intérêt nutritionnel et peuvent entraîner du diabète.

Le sel

Utilisez du sel iodé qui contribue au bon développement du système nerveux du fœtus, mais il ne faut pas en abuser. La surconsommation de sel peut entraîner de grave problème de santé, notamment l’hypertension et les maladies cardiovasculaires. Limitez les produits salés et son ajout dans vos plats.

Articles similaires :