Conseils pour un allaitement réussi

Le lait humain est parfaitement adapté pour bébé. Il fournit les nutriments dont nos enfants ont besoin et l’allaitement maternel constitue le moyen parfait de créer le lien avec votre bébé. Mais il est vrai que l’allaitement peut être plus difficile qu’il n’en a l’air. Les informations données par les sage-femmes, les experts en allaitement ou les amies mamans peuvent être très utile quand on apprend à donner le sein à son premier enfant. Nous partageons avec vous des astuces qui peuvent faire la différence quand vous décidez d’allaiter.

allaitement

L’allaitement peut être particulièrement difficile pour le premier enfant parce que non seulement ce dernier apprend pour la première fois à prendre le sein, mais c’est aussi le cas de la mère, qui le donne aussi pour la première fois.

Si vous lisez ceci et que vous n’avez pas réussi à allaiter la première ou la deuxième fois, cela ne signifie absolument pas que vous échouerez pour la prochaine. La très grande majorité des femmes a la capacité physique d’allaiter sur le long terme.

Certaines sources et de nombreuses sage-femmes affirment que jusqu’à 99% des femmes ont le potentiel pour produire assez de lait pour leur enfant. Mais beaucoup d’entre elles n’ont pas le soutien, la connaissance et l’accompagnement nécessaires pour réussir à allaiter, ce qui peut rendre les choses difficiles pour ces mamans.

Il existe bien évidemment des exceptions qui empêchent certaines mères d’allaiter. Par exemple, une mère qui aurait fait l’objet de chirurgie au niveau des seins et aurait eu ses conduits mammaires sectionnés serait incapable d’allaiter; tout comme les mamans qui suivent un traitement médicamenteux régulier.

Avant d’attaquer les conseils pour l’allaitement, nous allons vous expliquer en quelques mots comment il fonctionne, ce qui est déjà un très bon conseil en soi.

L’allaitement, comment ça marche?

Les quelques jours qui suivent la naissance, avant que vous ne fassiez du lait, le liquide jaune que votre bébé reçoit en prenant le sein est le colostrum. Le colostrum est la première sécrétion riche en anticorps qui protège votre bébé de certaines maladies. La quantité ingérée est minime, elle se compte en cuillères à café. C’est de la pure santé liquide à donner à votre bébé.

Autre chose à savoir : le colostrum a également des effets laxatifs qui permettent à bébé de se débarrasser du méconium (les selles résultant de l’ingestion de liquide amniotique).

Ces deux facteurs sont la principale raison pour laquelle les bébés perdent 7% de leur poids la première semaine. C’est tout à fait normal puisque les reins des nouveaux-nés ne sont pas encore prêts à ingérer de grandes quantités de liquide.

Votre lait viendra donc deux à cinq jours après la naissance de bébé, le plus souvent le troisième jour. Et votre enfant reprendra du poids rapidement. Plus la naissance s’est fait de manière naturelle et vous faites de peau à peau avec votre bébé, plus il prendra le sein et plus vite votre lait montera.

Le plus surprenant est que les médecins conseillent de compléter avec du lait en poudre parce que le bébé perd du poids la première semaine.

Une autre raison pour laquelle les médecins donnent ce conseil est que cela permettrait à maman de mieux dormir la nuit parce que bébé dormirait plus longtemps parce que le lait en poudre le cale plus que le lait maternel.

L’allaitement fonctionne sur le système de l’offre et la demande

Plus votre bébé prendra le sein, plus votre corps produira de lait. Si vous donnez du lait en poudre à votre enfant, il ne prendra pas le sein aussi souvent, ce qui amènera à la réduction de votre approvisionnement en lait.

Quand bébé prend le sein, des signaux sont envoyés à votre corps pour lui indiquer combien de lait il doit produire.

Donc logiquement, plus votre bébé prendra le sein, plus les signaux indiqueront à votre corps qu’il faut produire plus de lait.

Par exemple, si on donne à bébé du lait en poudre une fois un seul jour, il prendra le sein une fois de moins qu’à la normale. Si c’est exceptionnel, les chances de produire moins de lait sont faibles mais si on répète cela pendant trois ou quatre jours, le corps sait qu’il n’a plus besoin de produire ce lait et baisse donc la quantité produite puisqu’il n’en faut pas autant qu’auparavant.

Parlons maintenant de mamelons douloureux, gercés ou saignants. Ils sont plus faciles à prévenir qu’à guérir ! La cause principale de ces problèmes est que bébé ne prend pas correctement le sein.

Juste après la naissance, vous pouvez avoir des mamelons douloureux quand votre bébé prend le sein pour les premières fois. Mais la douleur devrait disparaître après quelques semaines.

En attendant, la petite astuce à avoir pour savoir si votre bébé prend correctement le sein est que si cela fait mal pendant plus d’une minute, il est probable que bébé ne soit pas positionné correctement sur le sein.

Dans ce cas détachez l’enfant du sein et recommencez. Vous pouvez demander à une consultante en lactation de vous montrer comment faire pour que votre bébé prenne le sein comme il faut.

Le mieux est de ne pas introduire de biberons (et même de tétine) jusqu’à ce que le bon allaitement soit une habitude parce que le bébé pourrait tout confondre. Souvent, si on présente le biberon très tôt, bébé n’appréciera pas l’allaitement parce que cela demande plus d’efforts de prendre le lait du sein que celui du biberon.

allaitement maternel

Les conseils pour allaiter

Un avant-propos en préambule : donner naissance à votre bébé de manière naturelle et entourée de personnes attentionnées, douces et à l’écoute rendra votre expérience d’allaitement d’autant plus facile.

Le moins d’interventions possibles pendant le travail et après la naissance vous permettront de faire tout de suite du peau à peau et établir un lien avec votre bébé.

Faites appel à une consultante en lactation

Et n’attendez pas plus de trois ou quatre jours parce que le tout début est l’étape cruciale pour faire marcher votre production de lait. Profitez de l’expérience de quelqu’un qui vous guidera, avec votre bébé, dans l’apprentissage de l’allaitement.

Cette personne vous donnera des conseils pratiques que vous pourrez tout de suite appliquer en tant que nouvelle maman. Elle s’assurera que le bébé prend le sein correctement et qu’il n’a pas de problèmes et vous donnera des conseils pour stimuler le débit de lait.

Enfin, elle vous encouragera, vous aidera à garder votre calme et à prendre confiance en vous en ce qui concerne l’allaitement.

Mettez-vous à l’aise

Le confort est un élément clé pour un bon allaitement. Nous vous recommandons de vous équiper d’un coussin d’allaitement, comme un coussin en forme de boudin arrondi, qui vous permet de maintenir bébé en place confortablement pendant que vous allaitez.

Demandez également à votre sage-femme ou à votre consultante en lactation de vous montrer comment donner le sein allongée. De cette façon vous pourrez vous reposer le plus possible pour récupérer de votre accouchement.

Portez des vêtements confortables et amples et évitez le plus possible le soutien-gorge traditionnel. Vous trouverez un bénéfice les premiers mois à porter des vêtements amples et en coton : de cette façon tout le surplus de lait sera absorbé par vos vêtements.

Laisser le lait sortir et être absorbé par votre t-shirt large au lieu de le contenir dans un soutien-gorge serré est une bonne façon d’éviter la mastite, une infection douloureuse des glandes mammaires. Si vous sortez et que vous devez absolument porter un soutien-gorge, préférez le coton et des coussinets d’allaitement.

Ces derniers doivent être en coton, lavables. Préférez-les aux coussinets d’allaitement jetables, vos seins vous remercieront !

Et tant que vous parlons de mastite, c’est toujours mieux d’en prendre conscience et de la détecter avant qu’elle ne se transforme en véritable infection. Si vous la prenez à temps et que vous prenez soin de vous, vous pourrez éviter un désagréable séjour à l’hôpital.

Tout d’abord, cela paraît évident, mangez sain : votre système immunitaire pourra mieux combattre la mastite. Ensuite, aux premiers signes de mastite (fièvre, symptômes grippaux, douleur intense au(x) sein(s), surface du sein chaude et/ou enflée), agissez.

La mastite et un signe que vous en faites trop et trop tôt donc REPOSEZ-VOUS !

Dormez avec votre bébé pendant ses siestes et alternez le sein d’allaitement. L’allaitement aide à prévenir l’infection et ça ne lui fait pas de mal. Appliquez un gant de toilette chaud sur le sein pendant la journée et massez la zone douloureuse pendant que votre bébé prend le sein.

Comme dit auparavant, portez des vêtements amples et changez votre position d’allaitement. Demandez à votre conjoint(e) ou à un(e) ami(e) de vous acheter du chou et mettez-le au réfrigérateur. Prenez ensuite une ou deux feuilles dont vous envelopperez le sein douloureux et où vous l’y laisserez pendant trente minutes. Cela soulagera la douleur et aidera à combattre l’infection.

Si les symptômes ne disparaissent pas ou ne s’atténuent pas un ou deux jour après avoir utilisé ces méthodes, contactez votre sage-femme ou votre médecin pour prendre la suite. Cependant, même avant toute chose, il est bon de contacter votre médecin traitant dès que vous reconnaissez les premiers signes de mastite afin qu’il vous prodigue les conseils nécessaires.

Laissez votre famille et vos amis s’occuper de vous afin de pouvoir vous occuper de bébé

Ce conseil est extrêmement important. On dépense beaucoup d’énergie et d’amour dans l’établissement d’une relation d’allaitement sûre et positive les premiers mois.

Et votre transition vers votre nouveau rôle de mère sera d’autant plus facile si votre partenaire et/ou votre famille sont là pour vous aider à vous occuper de vos besoins physiques. Entourez-vous uniquement de personnes positives et prêtes à vous aider.

Le rôle de votre partenaire est de prendre soin de vous afin que vous puissiez récupérer de l’accouchement et vous occuper de bébé.

Plus vous vous reposez, plus vite vous récupèrerez de l’accouchement. Si vous êtes maman célibataire ou avez un(e) partenaire qui doit tout de suite se remettre au travail, trouvez un(e) ami(e) ou un membre de votre famille qui peut être là quand vous avez vraiment besoin d’aide.

Laisser quelqu’un vous aider vous permet non seulement de créer le lien avec votre nouveau-né, cela permet aussi de réduire le stress, ce qui nous amène au point suivant.

Ayez confiance en la capacité de votre corps à allaiter votre bébé

Pendant la journée, et particulièrement quand vous allaitez, répétez-vous sans cesse des messages positifs qui vous relaxeront et vous donneront confiance en vous.

Des phrases comme : mon corps donne la bonne quantité de lait pour mon bébé, le lait monte facilement quand je donne le sein à mon bébé, je suis en bonne santé, je suis comblée, je suis présente, je suis une déesse de l’allaitement.

Cela peut paraître étrange de vous encourager de cette manière, mais cela aide vraiment. C’est parce que le stress nuit fortement à la bonne montée de lait. Quand une maman est stressée, qu’elle se fait du souci sur sa capacité à allaiter son enfant, cela tend tout le corps et bloque même la montée de lait.

Alors que vous êtes détendue et dans un état de non-stress, le lait vient plus librement. Cette astuce est particulièrement cruciale pour les premiers mois, quand vous commencez à faire les provisions de lait.

C’est un cercle : plus le lait coule librement, plus votre bébé sera content de rester au sein, plus votre corps produira de lait et plus facile ce sera d’allaiter.

Hydratez-vous

Buvez beaucoup d’eau et servez-vous copieusement d’aliments ou de boissons hydratants. Eau de coco, pastèque ou jus de pastèque, melon ou smoothies maison sont autant de moyens de rester bien hydratée.

Participez à des groupes d’allaitement

Et entourez-vous d’autres mamans qui sont dans le même cas que vous pour obtenir du soutien. Il y a tellement de bons conseils que nous ne détaillons pas dans cet article que vous trouverez dans ces groupes et qui vous accompagneront dans votre aventure d’allaitement.

Renseignez-vous sur les groupes de votre ville et allez-y, c’est gratuit et il n’y a que de bons conseils à prendre.

Mangez sain et faites le plein de fruits et légumes

On augmente ses chances de produire assez de lait pour son bébé si on mange de manière saine. Mangez des fruits et des légumes en abondance. C’est important de prendre assez de calories pour se sustenter. Votre corps brûle des calories en plus quand il produit du lait pour bébé, alors n’oubliez pas de bien vous alimenter (ça peut parfois passer à la trappe!).

La plupart de nos sources indiquent qu’il faut entre 400 et 500 calories supplémentaires pour subvenir à vos besoins. Les aliments complets riches en calories (bananes mûres, mangues, dattes, pommes-de-terre, patate douce, riz, quinoa, avocat, noix de coco, graines de chanvre, etc) vous aideront à vous sentir bien, même en cas de nuits difficiles.

Et n’oubliez pas les légumes ! C’est très bien de les manger crus, sous forme de jus, par exemple. Vous pouvez combiner des fruits avec du vert, par exemple. Et si vous préférez manger des légumes cuits, pensez à la patate douce (c’est un super aliment) que vous pouvez manger avec des pâtes complètes. C’est plein de bonnes choses, ne vous privez pas !

Articles similaires :